enseignement.php

ENSEIGNEMENTS

Dans le cadre des cours publics – Histoire et actualité du patrimoine industriel. Avec le déclin, dès les années 1970, de pans entiers de l’activité industrielle en Europe, la tentation d’en effacer toute trace bâtie a été d’autant plus grande que le traumatisme économique et social fut violent. La reconversion de ce patrimoine est vite apparue comme l’unique moyen d’en éviter la démolition et au-delà d’en assurer la conservation.

Intervention de Philippe Prost sur le Mémorial international Notre Dame de Lorette, Discussion par Frank Rambert

Philippe Prost, architecte du patrimoine, invité par Marie-Agnès Gilot, dans le cadre du séminaire d’initiation à la recherche.

Présentation par les organisateurs : L’inscription du Bassin Minier du Nord-Pas-de-Calais au Patrimoine Mondial de l’Unesco en 2012 apporte un nouvel éclairage sur un territoire en déclin depuis la fermeture des sites d’exploitation miniers. Cette reconnaissance patrimoniale met en relief la notion de « paysage culturel évolutif vivant » ; elle s’inscrit dans la lignée d’une série d’actions menées par l’Etat et les collectivités territoriales pour redynamiser une région en crise. Cependant, cette nouvelle visibilité, qui s’appuie essentiellement sur le patrimoine et le renouveau culturel, n’est pas sans poser question à un moment où les indicateurs sociaux et économiques restent préoccupants. Cette séance vise à interroger les effets et les paradoxes qu’engendre la reconnaissance patrimoniale d’un territoire en déprise et à questionner le rôle de l’architecture et l’action de l’architecte dans un tel contexte.

"RECONVERTIR, RECYCLER, RECRÉER" Des sites industriels et militaires entre conservation et transformation". Conférence donnée par Philippe Prost le vendredi 6 mai 2016 à 18h30 à la salle polyvalente de l'ALBA. Aujourd’hui la reconversion des friches industrielles et militaires offre de nouveaux champs d’expérimentation pour un développement durable des villes comme des territoires, tout comme la réutilisation des bâtiments s’inscrit désormais dans une approche environnementale de la construction. Qu’il s’agisse de matériaux, de bâtiments ou de friches, recycler est devenu le maître mot. Sur un plan théorique comme sur un plan pratique, les friches militaires et industrielles ouvrent un espace de réflexion, d’action et d’innovation permettant de faire rimer mémoire et contexte avec création.

Table ronde introduite par une conférence de Monique Eleb. La mondialisation a confronté les architectes à de nouvelles problématiques propres à la métropole. Comment concilier global et local, l’urbain et l’habitat dans le projet métropolitain ? Avec Monique Eleb, Bernard Reichen, Omar Tijani, François Leclercq et Hicham Meftah.

Table ronde pour la semaine inaugurale du mastère Architecture et Scénographie.

Dans le cadre du mastère spécialisé® Architecture et Scénographie en partenariat avec l’École Camondo, une série de conférences est ouverte au public chaque vendredi du 1er mai au 17 juillet via la plateforme zoom. «Relier l’oeuvre au lieu, l’architecture au site et le site à l’espace du vivant».

Patrimoines excentrés. La valeur culturelle comme levier de projet dans l’espace rural et les villes moyennes. Cette session porte sur les territoires en dépression foncière à forte valeur patrimoniale. Les dispositifs de protection du patrimoine, conçus essentiellement pour protéger les édifices des interventions lourdes, semblent inopérants face à l’absence d’investissements. Pourtant la valeur culturelle des édifices peut se révéler un levier de redynamisation, y compris économique, de ces communes.